Vous êtes ici

Prévention : La BPDJ au collège de Dammartin

Message d'erreur

User warning : The following theme is missing from the file system: basic. For information about how to fix this, see the documentation page. dans _drupal_trigger_error_with_delayed_logging() (ligne 1143 dans /home/dammartiot/www/includes/bootstrap.inc).

Jeudi 15 décembre dernier, le collège de Dammartin a ouvert ses portes à la Brigade de Prévention et Délinquance Juvénile (BPDJ) afin de sensibiliser les jeunes à différents thèmes notamment le harcèlement et la délinquance.

LA BPDJ est composée de 6 sous-officiers. Elle dépend directement du Groupement de Gendarmerie de MELUN, et a une compétence sur tout le département de Seine-et-Marne, (hors zone police).

En Seine-et-Marne elle est située au 24 rue GIUSEPPE VERDI à TOURNAN EN BRIE.

Contrairement aux missions judiciaires et administratives d'une brigade classique, la BPDJ s'axe exclusivement sur la prévention, notamment en milieu scolaire, mais son domaine d'action s'élargit de jour en jour.

Depuis le CM1/CM2 avec l'obtention du “permis internet”, en passant par les années collèges et lycées avec des thèmes abordés tels que les incivilités, les infractions, la responsabilité pénale, les nouvelles technologies et leurs dangers, les conduites addictives (drogue, alcool,…), racisme et antisémitisme. Le panel est large, flexible et s'adapte en tout temps et tout lieu au public rencontré et à ses problématiques : mineur, jeune majeur, majeur délinquant, structure privée, publique, professionnelle, adaptée...

Le principal but est de prévenir, informer, alerter, sensibiliser le public concernant des actes qu'ils pourraient considérer comme de simples amusements, les fameux “je ne savais pas”, “c'était juste pour m'amuser”, “je ne ne pensais qu'il/elle le prendrait comme ça”. Actes qui pourtant, peuvent être prévus et réprimés par le Code Pénal.

L'exemple simple de l'acte répété qui s'apparentera pour certains à “de la moquerie sans conséquence", pourra être ressenti différemment par la personne objet de ce fait, et être au final reconnu comme du "harcèlement" et réprimé par la loi pénale (art. 222-33-2 du Code Pénal, puni d'une peine d'emprisonnement et d'amende).

Cette violence morale peut être grandement facilité de nos jours par les nouvelles technologies. "Les dangers d'internet" est un des thèmes fort de la BPDJ.

La prévention de la toxicomanie est également un sujet important. Par une meilleure connaissance des conséquences sociales, sanitaires et judiciaires, la BPDJ entend ainsi prévenir les publics aussi bien mineurs (scolaires) que majeurs (parents, primo-délinquants au travers de stage de sensibilisation imposé par le Procureur de la République) des risques de l'usage de stupéfiants et des effets à court et moyen terme.

Sur demande des chefs d'établissement, la BPDJ peut intervenir individuellement face à un problème actuel rencontré. Les parents qui ne savent également comment faire face à un problème de harcèlement de leur enfant, de suspicion d'usage de stupéfiants, peuvent également demander à rencontrer dans les bureaux de TOURNAN EN BRIE ou dans les bureaux de leur brigade locale, un gendarme qui saura l'écouter et l'orienter afin de trouver la solution la mieux adaptée.

Coordonnées de la BPDJ :
24 Rue GIUESEPPE VERDI, 77220 TOURNAN EN BRIE,

01.64.07.10.72 - 06.08.66.61.83 (en cas d'absence, ne pas hésiter à laisser un message).

Tags: